Les dernières infos – Les articles

 

Conseil Municipal du 9 avril approuvé à la séance du 7 mai 2021

Cliquez sur le lien

*****

Dans la rubrique contacts toutes les informations sur le ramassage des encombrants par la Communautés de communes

Votre gros mobilier ou votre gros électroménager vous encombre, et vous ne pouvez pas l’apporter vous-même en déchetterie ?
Vous pouvez faire appel au service de ramassage des encombrants à domicile de la CCAPV ! … Suite rubrique « Contacts »

******

Cérémonie du 8 Mai 1945

Rendez-vous place du Souvenir Français 11 heures 45.

La municipalité demande aux participants de respecter les distanciations sociales et les gestes barrières. Merci pour tous.

 

*****

Rappel :

Camping de l’Adrech tous les vendredi soir et samedi soir pizza à emporter (livraison du fait du couvre feu). Et aussi … le mercredi, dimanche et sur commande des plats cuisinés et des dessers à emporter (renseignements et commande au 04 92 89 17 81).

Cliquez sur ce lien pour avoir les tarifs des pizzas pendant la période de confinement.

Aidons nos artisans restaurateurs.

****

 

Publié dans Annonce, Annonce officielle, Association, Bibliothèque | Commentaires fermés sur Les dernières infos – Les articles

ALLONS commune pilote des Alpes

Visite de CIPRA et du Parc Naturel Régional du Verdon

Le 29 avril 2021 s’est tenue la conférence finale BeeAware en vidéo conférence.  

Le projet BeeAware (protection des abeilles et des pollinisateurs) est mis en œuvre dans 25 communes pilotes des Alpes. Celles-ci reçoivent un « kit de protection des abeilles » proposant des idées, des outils et du matériel pour lancer des mesures et sensibiliser le public. Les communes sont accompagnées par des animateurs·rices et des expert·es apicoles.

La commune d’ALLONS et la ville de CHAMBERY représentaient la France.

Participaient également BINNTAL – Suisse, BREGENZERWALD – Autriche, GRASSEAU – Allemagne, MAUREN – Liechtenstein, BELLUNO et CAPIZZONE – Italie, KRANJSKA GORA – Slovénie, le Ministère fédéral Allemand de l’environnement ainsi que CIPRA vivre dans les Alpes.

Voici l’intervention de Jean Marie PAUTRAT pour présenter le projet de la commune :

« Allons est un tout petit village des Alpes de Hautes Provence de 145 habitants avec peu de moyens financiers et humains

Notre commune poursuit depuis maintenant plusieurs années une politique de défense de la biodiversité qui fait notre richesse et notre patrimoine.

Nous avons notamment étendu notre gestion des espaces naturels en développant en concomitance, la plantation de vergers conservatoires et l’installation d’un hôtel à insectes pollinisateurs.

Ce projet s’inscrit également dans un souci d’associer la population  à cette démarche dans un cadre de convivialité et de partage. Il est également soutenu par le Parc Naturel Régional du Verdon répondant totalement à sa charte.

Quelles mesures de protection des pollinisateurs et des abeilles (sauvages) avez-vous mises en œuvre dans votre municipalité ?

La commune est située à 1100 mètres dans une vallée fermée en fer à cheval. L’espace y est naturellement protégé car il n’y a ni industrie ni agriculture intensive. La forêt y occupe une place privilégiée. Le reste se résume à  des prairies (fourrage et pâturage ).

Dans son engagement environnemental, la commune s’est engagée avec le Parc Naturel Régional du Verdon dans la plantation d’arbres fruitiers sur des espaces privés et surtout publics en acquérant des parcelles foncières.

Elle a ainsi créé un vaste verger conservatoire d’arbres fruitiers anciens et mis en place un hôtel à insectes pollinisateurs qui interviennent sur nos arbres auto – stériles comme le pommier ou le poirier. Avec la mise en place de haies et de niches à auxiliaires, nous équilibrerons les plantations de cet espace naturel. Une dimension éducative a été donnée au projet retardée du fait de la situation sanitaire. La commune doit organiser des actions en direction des écoles voisines.

. Quels enseignements en avez-vous tirés ?

Cette démarche a permis de sensibiliser largement la population sur la politique de défense de la biodiversité et du rôle des abeilles. Ce résultat nous a ainsi encouragé à poursuivre cette action.

Qu’est-ce qui a marché / qu’est-ce qui n’a pas marché ?

Dès la première année, notre hôtel à pollinisateurs a été occupé avec un nombre important d’abeilles sauvages noires des Alpes.

La dimension éducative du projet a permis de sensibiliser une bonne partie de la population du village. Par contre les principaux acteurs du projet dans l’équipe municipale qui gèrent les espaces ainsi que l’ouvrier communal n’ont pas suffisamment  les compétences pour aller beaucoup plus loin sur la gestion de cette action.

Que recommanderiez-vous aux autres municipalités, si elles veulent mettre en œuvre des mesures similaires ?

Cette démarche doit avant tout être activée par un noyau motivé d’élus et de la population. Pour mettre en œuvre nos actions, nous avons bénéficié de l’aide technique et financière d’organismes tels que le Parc Naturel Régional du Verdon et CIPRA/Projet BeeAware. Nous pensons que la formation tant du point de vue technique que sur la recherche des subventions est primordiale.

Prévoyez-vous d’autres activités pour la protection des pollinisateurs dans votre municipalité ?

La commune veut, dans un premier temps,  faire le bilan de cette action. Nous envisageons de mettre en place un deuxième hôtel qui se situerait dans un petit hameau entouré de prairies.

Notre futur parcours du patrimoine anciens bénéficiera également d’un nouveau panneau explicatif sur le rôle et la protection des pollinisateurs. »

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur ALLONS commune pilote des Alpes

La fibre à ALLONS suite et … ?

Monsieur le Maire, Christophe IACOBBI et la troisième adjointe Josiane GRIMAUD d’ALLONS devant la boite accès internet haut débit

Le site de la Mairie dans son article du 13 avril concluait   « La commune mettra tout en œuvre pour revenir à une situation acceptable pour tous. »

C’est chose faite.

Suite à la demande de réunion en urgence faite par Monsieur le Maire, Christophe IACOBBI, l’entreprise Azur connect Technologie (ACT), représentée par son Gérant et la société SFR , représentée par le chargé des relations avec les collectivités se sont rendus en Mairie le jeudi 15 Avril 2021.

La société ACT a  indiqué que le réseau Fibre partirait bien de la gare d’Allons – Argens jusqu’au village en totalité en souterrain via l’ex réseau SMO, soit 5km.

En retour la partie aérienne permettra de relier les 3 hameaux (La Moutière, La Bâtie neuve et La Foret). Le réseau du village sera donc sécurisé en période hivernale.

La municipalité a regretté que la communication n’ait pas été à la hauteur du chantier ce que la société ACT a reconnu en s’excusant des désagréments occasionnés.

La Mairie restera vigilante tout au long du chantier pour que les travaux soient réalisés en conformité des intérêts de la commune et de ses habitants.

Comme quoi il est très important d’associer les Maires des communes dans le déploiement de la fibre et bien au-delà dans tous les chantiers les concernant.

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur La fibre à ALLONS suite et … ?

L’interview de Monsieur le Maire d’ALLONS

La revue de l’Association des Maires de France (AMF) a publié un interview de Monsieur Christophe IACOBBI. Cette publication est attentivement consultée nationalement et permet de mieux faire connaitre notre « petite » commune.

JM P

Source : Maires de France, n° 389, avril 2021, pp. 40-43. Autorisation de publication

Les maires face à à la complexité des fonds européens

S’armer de patience, ne rien lâcher, former une équipe de choc… et prendre de l’aspirine : alors qu’une nouvelle période de programmation est sur le point d’être lancée (2021-2027), trois maires nous racontent leur expérience de la gestion des fonds européens 2014-2020. Leurs récits révèlent l’urgente nécessité de simplifier les procédures.

Le 14 janvier 2021, Christophe Iacobbi, maire d’Allons (04, 155 hab.), reçoit deux émissaires de la région. Un représentant du service juridique et des fonds européens et la responsable de l’instruction de « son » dossier fonds structurels : la sauvegarde et la mise en valeur d’une tour de surveillance du XIe siècle et de la chapelle attenante. Un chantier d’une centaine de millier d’euros, financé à presque 40 % par le Feder (Fonds européen de développement régional).

Avec le maire, l’équipe régionale va passer en revue les factures du chantier, vérifier si les obligations de publicité édictées par l’Europe sont bien respectées et même s’assurer de visu de la réalité des travaux. Point presque final à une aventure commencée trois ans et demi plus tôt, quand Christophe Iacobbi décide de rechercher des financements pour restaurer ce patrimoine historique «avant qu’il ne s’écroule». «Pour arriver à des taux de co-financement de 80 %, il y avait cette association  région-fonds européens. Alors on y est allé.»

Début d’un parcours qu’il décrit lui-même comme «chaotique» même si, au final, le maire se dit prêt à recommencer. «Si les fonds européens sont là, c’est pour qu’on puisse aller les chercher.»

Cependant, Christophe Iacobbi mesure vite la complexité pour y accéder.

«Remplir le dossier, ça a déjà été une bataille. On a dû s’y mettre à 4 personnes, en comptant l’architecte du chantier.» Des masses d’informations à soumettre, dont la finalité exacte reste obscure pour ce maire – pourquoi faut-il mentionner le nombre d’employés de la commune, si la secrétaire est à temps plein ou partiel, etc.? Après quelques allers-retours avec les services de la région, le dossier est retenu. « Beaucoup de paperasse mais ça va relativement vite. » Reste que pour Christophe Iacobbi, dont c’est la première expérience de gestion des fonds structurels, chaque étape apportera son lot de surprises. Par exemple, les exigences européennes liées aux procédures de marchés publics qui l’obligent à demander 3 devis par exemple – «nous, on n’était pas forcément parti là-dessus, mais pour l’Europe, un marché public de 10000 € ou d’1 M€ c’est la même chose». Le maire se rend compte aussi qu’il va devoir emprunter pour financer les travaux. Parce que, lui font comprendre d’autres maires, l’argent de Bruxelles met (toujours) du temps à arriver : deux ans après la fin du chantier, la commune n’a toujours pas encaissé les subventions européennes.

Ensuite, c’est la question des travaux à la charge de la commune (20 %) apportés grâce à une souscription publique lancée avec la Fondation du patrimoine – qui pose problème. Si le maire finit par avoir gain de cause sur son montage financier, c’est au prix de quatre mois de retard dans l’instruction du dossier… Plus tard, il a encore fallu justifier l’impossibilité de présenter des originaux de factures alors que celles-ci sont déposées sur un portail dématérialisé. Et, au final, l’impression de devoir toujours et toujours motiver, argumenter, reverser des pièces au dossier. « Chaque fois que l’on fournissait quelque chose, il fallait compléter.» Or, le maire de cette commune le dit aussi : « il faut allerchercher ces aides, car il ne faut pas que ces fonds ne soient destinésqu’aux collectivités plus structurées ».

« je cherche où est l’argent »

Dans sa recherche de subventions et le suivi du dossier, Christophe Iacobbi a toujours, et exclusivement, été en contact avec les services dédiés de la région. « Ils essaient vraiment de vous aider », salue-t-il, même s’il pense que les régions, aujourd’hui, « n’ont pas les structures pour soutenir des collectivités comme la mienne ». Sa communauté des communes (Alpes Provence Verdon) emploie désormais un chargé de mission affecté à la question des financements, ce qui n’était pas encore le cas lorsque le maire a initié son dossier. «Mais cette personne ne peut pas non plus monter individuellement chaque dossier. Ce qu’il faut, c’est monter un “groupe d’attaque” au niveau de la collectivité, et ne rien lâcher», conseille le maire. Qui «y retournera maintenant qu’on a acquis cette expérience. Mais en prenant de l’aspirine! »

À 650 km de là, ce n’est pas l’aspirine que préconise Sylvain Quoirin, maire de Venizy (89), commune d’un petit millier d’habitants…

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur L’interview de Monsieur le Maire d’ALLONS

A Allons, les modalités du déploiement de la fibre : un gâchis incompréhensible !

En 2014 la commune inaugurait la mise en place de la fibre depuis St André  les Alpes jusqu’au village. Une enveloppe financière avait été débloquée, par le Syndicat mixte ouvert PACA THD, pour effectuer ces travaux : Etat (Fonds pour la société numérique), crédits européens Feder, la Région et les Départements (04/05).

 La totalité de la nouvelle ligne était sécurisée en souterrain.

Mais à la grande surprise des élu(e)s, les travaux actuels de la société SFR (entreprise chargée du déploiement de la fibre dans les Alpes de Haute Provence) s’effectuent sur les anciens poteaux téléphoniques le long de la RD 52, alors qu’il existe des fourreaux libres enterrés par le SMO PACA !

Le choix de l’aérien sur une ligne dont les poteaux menacent de s’écrouler  en plusieurs endroits, quand une infrastructure souterraine existe, est un non – sens technique et économique qui nous ramènerait plusieurs années en arrière en terme de fiabilité et de qualité de service.

Immédiatement Monsieur le Maire de la commune, Christophe IACOBBI, s’adressait à la société SFR et en informait en parallèle l’ensemble des parlementaires du 04 (Sénateur et Députés),  Madame la Préfète, Madame la Sous – Préfète de Castellane en charge de la Ruralité et Monsieur le Président du Conseil Départemental.

Par retour, la société SFR  a maintenu sa décision, alors que sur l’insistance du Maire, le technicien responsable des travaux (société sous-traitante) indiquait qu’il pouvait mettre le début de la ligne en enterré (travaux non réalisés à ce jour).

De plus, la commune a été informée par la société SFR qu’elle a acheté les installations actuelles (SMO PACA) et qu’à terme toutes ces installations seront mises hors service !

Que de gâchis d’argent public et de non-sens technique !

Nous pouvons nous demander si les services administratifs des partenaires financiers du SMO PACA et de l’Europe, si « pointilleux » pour le suivi de subventions, ne pourraient pas réclamer un remboursement des sommes indues.

La commune mettra tout en œuvre pour revenir à une situation acceptable pour tous.

Monsieur le Maire Christophe IACOBBI et la troisième adjointe Mme Josiane GRIMAUD devant le poste de raccordement mutualisé réalisé par PACA THD

Christophe IACOBBI /Jean Marie PAUTRAT

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur A Allons, les modalités du déploiement de la fibre : un gâchis incompréhensible !

L’électricité sur le site emblématique de la commune d’Allons

La Mairie avait projeté d’amener l’électricité jusqu’au jardin conservatoire (square BARELIER) ainsi qu’au théâtre de verdure (Tour et Chapelle St Martin) afin d’en optimiser les activités.

En effet, ce vaste espace aménagé pour accueillir des évènements culturels variés (musique, théâtre, conférences, cinéma de plein air…) et aussi lieu de balades, de rencontres et de pique-nique dans un cadre réservé à la biodiversité ne pouvait se passer des services de l’électricité.

C’est chose faite:

Le Syndicat des Énergies des Alpes de Haute Provence (SDE04) a permis la concrétisation de ce projet tant par l’étude technique que par son financement. La communauté allonsaise les remercie très vivement.

En effet, la première tranche des travaux se termine avant la pose définitive du tableau électrique.

Cela fera l’objet d’un prochain article.

Jean Marie PAUTRAT

Publié dans Annonce, Annonce officielle | Commentaires fermés sur L’électricité sur le site emblématique de la commune d’Allons

Le jardin conservatoire d’Allons s’enrichit de nouveau

Afin de poursuivre l’engagement actif dans la préservation du patrimoine fruitier de notre territoire, depuis maintenant 4 ans, 20 nouvelles plantations d’arbres fruitiers anciens sont venues enrichir le verger du jardin communal.

Cette opération a été possible, encore une fois, grâce:

  • à la donation d’essences très anciennes et régionales par le « Parc Naturel Régional du Verdon (PNRV) et par la société « l’Occitane »,
  • à M. Marc DOUSSIERE, chargé de « mission agriculture » au Parc Naturel, qui a supervisé le choix de nos fruitiers et a également conseillé l’ouvrier communal d’Allons lors de son dernier stage organisé par le PNRV sur « les maladies des vergers »;
  • à la société « LIAUTAUD Construction » représentée par « Dorian Maurin », un « enfant du pays », qui a initialement creusé les trous devant accueillir les futurs plants et,
  • à la petite équipe de bénévoles qui ont ajouté leurs bras à ceux de « Manu, l’ouvrier communal ».

Ainsi, ce sont maintenant 70 arbres fruitiers (pommiers, cerisiers, pruniers, et poiriers) qui colonisent et enrichissent notre jardin communal, au lieu-dit « Espace Barelier », afin de restaurer le patrimoine naturel et préserver la biodiversité.

Que de chemin parcouru par la Mairie depuis le projet de restauration du patrimoine local et la réalisation de son théâtre de verdure, de la création de son jardin conservatoire avec sa fontaine et son étang, de l’implantation de l’hôtel à pollinisateurs et enfin des plantations de fleurs sauvages…

Un superbe espace montagnard et forestier à visiter et à « consommer » (avec modération pour le préserver).

Danielle GUICHARD/JM PAUTRAT

Publié dans Annonce | Commentaires fermés sur Le jardin conservatoire d’Allons s’enrichit de nouveau

L’assassinat de Ramon Lopez à Allons durant la seconde guerre mondiale.

Le site de la commune d’Allons publie volontiers une page du futur ouvrage de Monsieur Henri JOANNET (avec son accord) sur les Compagnies de Travailleurs Etrangers des Mées pendant la seconde guerre mondiale.

L’histoire oscille en permanence entre connu et l’inconnu malgré toutes les preuves écrites. Les interprétations peuvent être multiples. Chaque lecteur peut donc avoir son propre jugement et la présente publication n’engage que l’auteur que nous remercions pour sa contribution à nos recherches historiques.

JM P

Histoire d’Allons dans l’Histoire:

Au début de l’année 1939, la guerre civile en Espagne se termine par la retraite des soldats de la République qui se réfugient en France (la « Retirada »).

Les hommes sont entassés dans des camps de fortune sur les plages du Roussillon tandis que les familles qui ont suivi certains d’entre eux sont dispersées dans les départements de l’intérieur. Le mouvement de population est estimé à 450 000 personnes. Près de 2000 femmes, enfants et vieillards arrivent à Digne début mars et sont répartis entre les communes du département.

Elles retrouveront le chef de famille plus tard et un retour important des réfugiés vers leur pays s’effectuera, encouragé par Franco, avec des conséquences plutôt néfastes pour la plupart de ceux qui auront choisi le retour.

Par décret du 12 avril 1939, les réfugiés de toutes nationalités sont intégrés dans des formations à caractère militaire, les Compagnies de Travailleurs Etrangers (CTE), mais elles sont la plupart constituées d’Espagnols. Ils remplacent les hommes qui ont été mobilisés dans les usines d’armement, ou bien avec la pelle et la pioche, ouvrent ou améliorent des routes jugées stratégiques aux frontières. Ainsi plusieurs CTE, dont la 11e, participeront    dans le nord des Basses-Alpes à l’amélioration des routes. N’oublions pas que l’Italie de Mussolini est alors menaçante. 

Avec la défaite devant l’Allemagne, les CTE sont transformées en Groupes de Travailleurs Etrangers (GTE) afin de suppléer au manque de main-d’œuvre (soldats faits prisonniers en Allemagne).

Dans les Basses-Alpes, le GTE 213, issu de la CTE 213 basée à la poudrerie de Saint-Jalles en Gironde, s’installe aux Mées. Les Espagnols sont rejoints par d’autres réfugiés qui ont fui le nazisme (Allemands, Polonais, Autrichiens, Sarrois, etc.). Une partie va travailler à l’usine de Saint-Auban, d’autres sont affectés aux mines de charbon (Saint-Maime, Sigonce …), aux chantiers des Eaux et Forêts pour le bois et son charbon, auprès des entreprises artisanales, agricoles, forestières, etc.

Suite au débarquement du 6 juin 1944, les Maquis de la Résistance dans les Basses-Alpes manifestent avec éclat leur présence dans plusieurs bourgades (prise de la cité, cérémonie au monument aux morts, etc.,). Aussi, les troupes allemandes réagissent fortement. C’est dans ce cadre qu’une colonne allemande, accompagnée de miliciens français, se dirige vers Allons le 20 juillet.

Voici les propos de Simone Cavallo née Cauvin d’après les récits de ses parents:

« Lors de la Deuxième Guerre mondiale, cinq réfugiés espagnols dépendant du GTE des Mées travaillaient à Allons au hameau de La Moutière comme charbonniers: Auguste Boué surnommé Risqui, son frère Jean Boue, Ramon Lopez, Émile Cortes et un certain prénommé Vincent.

Les chantiers du charbonnage étant éloignés du hameau, à tour de rôle, un des ouvriers apportait le déjeuner à ses camarades. Le 20 juillet 1944, c’était le tour de Ramon Lopez. Vers 10 heures 30, il allait préparer le repas lorsqu’il fût surpris par l’arrivée d’un camion chargé d’un détachement de soldats allemands et d’une traction de miliciens qui suivait. Il prit peur et se mit à courir; du camion, les soldats lui tirèrent dans le dos et le tuèrent. Ils le laissèrent mort sur place et continuèrent à progresser sur Allons où ils arrêtaient deux hommes, un exploitant forestier et mon père. Ils les libéreront vers 15 heures avant de quitter la vallée, heure à laquelle le corps de Lopez pût être récupéré.

Après la guerre, Jean Boue s’est installé au village en épousant une de ses habitantes.

Chaque année, avant que ce dernier ne quitte la vallée pour son activité professionnelle, les témoins espagnols de cet assassinat se réuniront le jour anniversaire ».

Ramon Lopez a été enterré au cimetière d’Allons.  Mais, depuis quelques années, malheureusement, sa sépulture n’est plus visible dans le cimetière.

Publié dans Annonce | Commentaires fermés sur L’assassinat de Ramon Lopez à Allons durant la seconde guerre mondiale.

Vol au dessus d’un nid…d’Allons (1)

La Communauté de commune Alpes Provence Verdon sources de lumière procède pour des raisons logistiques au survol des communes du territoire afin de photographier ses espaces. L’ensemble des autorisations a été validé pour effectuer ce travail.

La Mairie d’Allons a profité de cette occasion pour faire expertiser le toit du clocher avant une possible intervention. La commune en a informé la population par affichage et sur son site internet.

Au-delà de cette opération le drone a pu photographier la vallée de l’Ivoire.

Nous en publions quelques clichés magnifiques qui permettent d’avoir un autre point de vue de notre territoire.

Ces photos n’ont pas besoin de commentaires mais il faut souligner la qualité exceptionnelle de ce lieu naturel.

Une bouffée d’oxygène !

(1) En référence (humoristique) au roman de Ken Kesey paru en 1962 et adapté en film mondialement connu : « vol au-dessus d’un nid de coucou ».

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur Vol au dessus d’un nid…d’Allons (1)

Petites Explications sur le Fonctionnement de la Bibliothèque d’Allons

(Malgré les difficultés liées à la pandémie, la petite bibliothèque d’Allons poursuit, vaille que vaille, sa mission de service public : sur l’année 2020, au total, 658 livres ont été empruntés par ses lecteurs).

Les livres de la bibliothèque sont destinés à être lus ; un livre qui ne « bouge » pas est un livre inutile*, tout particulièrement quand le nombre total des ouvrages est limité par la surface disponible sur les rayonnages.

Par ailleurs, chaque lecteur, ayant une catégorie préférentielle, n’est donc pas touché par la totalité des livres présents.

De ce fait il est extrêmement important de multiplier les rotations afin que chacun puisse trouver en permanence de nouveaux ouvrages susceptibles de l’intéresser.

Pour optimiser l’efficacité en termes de lecture de la totalité de ces livres entrants, le bibliothécaire doit impérativement connaître les goûts spécifiques de chaque lecteur ; de ses choix dans les commandes, les sélections, et les achats, dépendra intégralement la satisfaction de chacun.

Le bibliothécaire est responsable de ces changements réguliers du fonds de la bibliothèque ; pour ce faire il dispose de quatre ressources en approvisionnement :

 1 / La Médiathèque Départementale ** des Alpes de Haute-Provence  :

         peut fournir un renouvellement de 100 à 150 livres par mois.

avantages : livraison à domicile ; très large choix des ouvrages ; retours des prêts => pas de livres immobilisés sur les étagères.

-inconvénient : les prêts et retours nécessitent des enregistrements depuis un logiciel différent de celui utilisé par la bibliothèque.

2 / Les médiathèques de la CCAPV** : qui peuvent prêter des livres sur leur fonds propre.  

-avantages : vient s’ajouter à la MD04 => augmentation du choix ; simplicité des enregistrements (un logiciel commun) ; retours des prêts => pas de livres immobilisés sur les étagères.

-inconvénient : nécessite un déplacement du bibliothécaire avec son véhicule personnel, d’où limitation aux médiathèques de St- André et Castellane.

3 / Les dons de particuliers :

-avantages : parfois découverte de livres anciens qui ne sont plus édités ; peuvent être prêtés à d’autre bibliothèques et médiathèques

-inconvénients : suite à la livraison, la sélection des dons nécessite de longues heures de travail ; tri initial ; second tri ; nettoyages; étiquetages longs ; plastification des couvertures ; et enregistrement sur le logiciel de la bibliothèque (PMB) parfois compliqué.  

De plus, ces ouvrages restant dans le fonds propre (FP) de la bibliothèque, prennent de la surface sur les étagères, et, après avoir été lus par tous les lecteurs qu’ils intéressent, ils doivent être placés dans la réserve pour libérer de la place, avant d’être détruits.

4 / La CCAPV : qui autorise des achats sur un budget spécifique : ces achats représentent environ une vingtaine de livres par an.

-avantages : accès à la totalité des livres vendus en France ; peuvent être prêtés à d’autre bibliothèques et médiathèques

-inconvénients : identiques à ceux des dons de particuliers, à l’exception des enregistrements informatiques, plus aisés car la totalité de ouvrages neufs sont référencés pat la BNF.

Quelques chiffres :

Durée de travail nécessaire pour chaque mouvement de livres :

(sélection ; commande ; nettoyage; étiquetages et plastification (pour les FP) ; enregistrement informatique ; mise en place (ou retrait) des étagères) =

MD04 : pour 150 livres => environ 3 heures de travail soit 1.2 mn par livre

Médiathèques de la CCAPV : livres prêtés ou rendus => moins d’une minute par livre (hors déplacements)

Achats CCAPV => environ 15 minutes par livre

Dons de particuliers *** => environ 20 minutes par livre (hors tri initial qui peut nécessiter plus de 5 heures de travail !!!!)

Pandémie : rappel des mesures de sécurité :

a/ Lors de l’ouverture au public : stricte application des mesures officielles =

désinfections des poignées de portes et des étagères 

-port de masques impératif pour tous

désinfection des mains avant de toucher aux livres des étagères

-respect de la distanciation

-respect de la jauge = 2 lecteurs maximum en même temps

quarantaine de 6 jours pour tous les ouvrages rendus par les lecteurs

b / hors de l’ouverture au public :

-Lors des arrivages de nouveaux livres : quarantaine de 6 jours pour tous les ouvrages entrants (normes officielles = 3 jours pour le papier et 6 jours pour le plastique => de jeudi au mardi suivant inclus) ****

Tous les renvois :

* à l’exception des sections « documentation régionale » et « les grands livres » qui seront des archives principalement destinées aux recherches des historiens ou des scolaires.

** acteurs participant activement au bon fonctionnement de la bibliothèque=

– au niveau de la MD04 : Philippe, le référent de la MD pour la bibliothèque d’Allons, grâce à son efficacité, nous pouvons recevoir en permanence le nombre et les genres d’ouvrages nécessaires au bon fonctionnement de notre petite bibliothèque ; et Laurent qui assure les livraisons quelles que soient ses difficultés, par tous les temps, et nous permet souvent des liaisons hors cadre.

– au niveau de la CCAPV : Carole, Florence, et Flora, les responsables des médiathèques de la CCAPV, avec lesquelles nous entretenons d’excellentes relations, qui nous ont généreusement prêté plusieurs centaines de livres depuis la mise en place de la gestion informatisée.  

*** la bibliothèque d’Allons est actuellement dans l’impossibilité matérielle d’accepter de nouveaux dons, et ce jusqu’après la mise en rayonnages, dans son nouveau local, des différentes augmentations de dotations et commandes en cours.

Ce n’est qu’après cette mise en place que le bibliothécaire sera en mesure d’évaluer précisément la place restant éventuellement disponible.

Les personnes souhaitant donner des livres pourront alors contacter le bibliothécaire (soit à la bibliothèque, soit à l’adresse allons.bibliothèque@gmail.com) , qui leur communiquera les catégories, auteurs, voire titres, des livres dont la bibliothèque a besoin.

**** La mise en place de cette procédure de sécurité ne permet plus l’ancien système de fonctionnement, où les ouvrages livrés étaient mis directement sur les étagères, et les livres rendus repartaient le même jour avec le véhicule de la MD04.

Depuis le mois de Mars 2020, il y a au moins une semaine de décalage entre la livraison et la mise en place des livres entrant ; et plusieurs semaines avant le retour des livres rendus à la MD04.

Ce nouveau système crée d’une part un encombrement de l’espace de la bibliothèque, et d’autre part un surcroît de travail pour les bénévoles.

J.C.

PS: en cliquant sur le lien ci-après vous pourrez lire un version plus claire de cet article grâce à une belle mise en pages de Danielle: https://allons-alpes-haute-provence.fr/wp-content/uploads/ALLONS-LA-BIBLIOTHEQUE-FONCTIONNEMENT-3.pdf

Publié dans Annonce, Bibliothèque | Commentaires fermés sur Petites Explications sur le Fonctionnement de la Bibliothèque d’Allons

Vendredi 29 janvier le Conseil Municipal a validé …

Vendredi 29 janvier 2021 le Conseil Municipal a validé à l’unanimité le plan de gestion de la forêt communale 2021 – 2040.

Au 19 ème siècle : Érosion des sols▼         

        En 2020 : Colonisation végétale des versants▼

Les services de l’ONF (Office National des Forêts) ont participé en télé conférence, à la séance du Conseil Municipal. Un document précis et détaillé avec de nombreuses cartes explicatives a fait l’objet d’une présentation.

Monsieur le Maire, Christophe IACOBBI avait, en amont, envoyé ce document à tous les conseillers  afin de préparer cette réunion.

Les grandes lignes du projet comprennent :

– un ensemble d’analyses sur la forêt communale et son environnement,

– la définition des objectifs assignés à cette forêt,

– un programme d’actions nécessaires ou souhaitables sur le moyen terme.

« …Pour atteindre ces objectifs, le programme d’actions prévoit pour les coupes :

  • des coupes d’amélioration dans la futaie pure ou mélangée de pins sylvestres ;
  • d’une coupe dans la futaie de hêtres.
  • une coupe de taillis pourra être combinée avec une coupe d’amélioration de la futaie de pins sylvestres. 

Hormis une coupe prévue en 2021 et déjà vendue, les autres coupes sont conditionnées à un regroupement avec des propriétaires privés. 

Pour la coupe de 2021, il est prévu au cahier des charges d’ouvrir une traine longitudinale. Après l’expertise de la RTM, cette traine devra être implantée en amont d’un glissement de terrain visible depuis les pluies de 2019 et elle devra permettre l’évacuation des eaux de pluie dans les vallons et micro-vallons. Après travaux d’abatage celle-ci devra être atténuée.

Des travaux d’ouverture et de marquage de limites sont à prévoir pour finir de marquer les limites sud de la forêt communale. Les limites nord ont déjà été marquées (ce sont celles de la forêt domaniale de Chamatte). 

Bilan prévisionnel :

Il n’y a pas de concessions payantes sur la forêt communale (bail de chasse, mais une concession de pâturage). La coupe prévue en 2021 devrait rapporter à la commune environ 4000 € (les autres coupes sont conditionnelles durant la durée de l’aménagement) ».

Enfin, le rapport précise que la forêt communale est assez pauvre économiquement mais qu’elle a une réelle valeur écologique et de biodiversité.

A la suite de cet exposé de nombreuses questions ont été soulevées, elles ont permis aux techniciens de l’ONF de répondre aux quelques interrogations ou demandes de précisions des conseillers.

Pour conclure l’ONF a  souligné que le hêtre colonisait doucement nos espaces en remplacement des pins sylvestres,  mais sans certitude du fait du changement climatique.

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur Vendredi 29 janvier le Conseil Municipal a validé …

Sauvegarde du patrimoine : Audit réussi !

Concernant la dernière tranche de versement des subventions européennes pour les travaux de « La sauvegarde et la mise en valeur de la tour et chapelle Saint Martin », ce jeudi 14 janvier la commune d’Allons a été auditée par une équipe de la « Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur » :

  • Mme Florence PAQUIS, responsable de l’instruction de notre dossier,
  • Et M. Nicolas REYNARD représentant du service juridique de la Région et des Fonds Européens.

Lors de cet audit, 3 points ont été étudiés :

  • Le contrôle de l’ensemble des factures du chantier;
  • La mise en œuvre de la publicité faite par la commune et des institutions qui ont financé le projet (site de la commune, brochures, panneau signalétique).
  • La visite sur le terrain du site concerné.

Lors de cet échange, Monsieur le Maire, Christophe IACOBBI,  a rappelé le travail important effectué par les équipes de la commune pour faire aboutir ce dossier complexe.

L’ensemble des pièces présentées a permis de clôturer l’instruction de ce dossier.

La visite sur place a été conviviale et a permis à la Mairie de mettre en valeur son projet global concernant la vie de la commune (culture, paysages, biodiversité…).

Au final, l’équipe de la Région a apprécié cette visite et a félicité la commune pour son dynamisme !

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur Sauvegarde du patrimoine : Audit réussi !