L’électricité sur le site emblématique de la commune d’Allons

La Mairie avait projeté d’amener l’électricité jusqu’au jardin conservatoire (square BARELIER) ainsi qu’au théâtre de verdure (Tour et Chapelle St Martin) afin d’en optimiser les activités.

En effet, ce vaste espace aménagé pour accueillir des évènements culturels variés (musique, théâtre, conférences, cinéma de plein air…) et aussi lieu de balades, de rencontres et de pique-nique dans un cadre réservé à la biodiversité ne pouvait se passer des services de l’électricité.

C’est chose faite:

Le Syndicat des Énergies des Alpes de Haute Provence (SDE04) a permis la concrétisation de ce projet tant par l’étude technique que par son financement. La communauté allonsaise les remercie très vivement.

En effet, la première tranche des travaux se termine avant la pose définitive du tableau électrique.

Cela fera l’objet d’un prochain article.

Jean Marie PAUTRAT

Publié dans Annonce, Annonce officielle | Commentaires fermés sur L’électricité sur le site emblématique de la commune d’Allons

Le jardin conservatoire d’Allons s’enrichit de nouveau

Afin de poursuivre l’engagement actif dans la préservation du patrimoine fruitier de notre territoire, depuis maintenant 4 ans, 20 nouvelles plantations d’arbres fruitiers anciens sont venues enrichir le verger du jardin communal.

Cette opération a été possible, encore une fois, grâce:

  • à la donation d’essences très anciennes et régionales par le « Parc Naturel Régional du Verdon (PNRV) et par la société « l’Occitane »,
  • à M. Marc DOUSSIERE, chargé de « mission agriculture » au Parc Naturel, qui a supervisé le choix de nos fruitiers et a également conseillé l’ouvrier communal d’Allons lors de son dernier stage organisé par le PNRV sur « les maladies des vergers »;
  • à la société « LIAUTAUD Construction » représentée par « Dorian Maurin », un « enfant du pays », qui a initialement creusé les trous devant accueillir les futurs plants et,
  • à la petite équipe de bénévoles qui ont ajouté leurs bras à ceux de « Manu, l’ouvrier communal ».

Ainsi, ce sont maintenant 70 arbres fruitiers (pommiers, cerisiers, pruniers, et poiriers) qui colonisent et enrichissent notre jardin communal, au lieu-dit « Espace Barelier », afin de restaurer le patrimoine naturel et préserver la biodiversité.

Que de chemin parcouru par la Mairie depuis le projet de restauration du patrimoine local et la réalisation de son théâtre de verdure, de la création de son jardin conservatoire avec sa fontaine et son étang, de l’implantation de l’hôtel à pollinisateurs et enfin des plantations de fleurs sauvages…

Un superbe espace montagnard et forestier à visiter et à « consommer » (avec modération pour le préserver).

Danielle GUICHARD/JM PAUTRAT

Publié dans Annonce | Commentaires fermés sur Le jardin conservatoire d’Allons s’enrichit de nouveau

L’assassinat de Ramon Lopez à Allons durant la seconde guerre mondiale.

Le site de la commune d’Allons publie volontiers une page du futur ouvrage de Monsieur Henri JOANNET (avec son accord) sur les Compagnies de Travailleurs Etrangers des Mées pendant la seconde guerre mondiale.

L’histoire oscille en permanence entre connu et l’inconnu malgré toutes les preuves écrites. Les interprétations peuvent être multiples. Chaque lecteur peut donc avoir son propre jugement et la présente publication n’engage que l’auteur que nous remercions pour sa contribution à nos recherches historiques.

JM P

Histoire d’Allons dans l’Histoire:

Au début de l’année 1939, la guerre civile en Espagne se termine par la retraite des soldats de la République qui se réfugient en France (la « Retirada »).

Les hommes sont entassés dans des camps de fortune sur les plages du Roussillon tandis que les familles qui ont suivi certains d’entre eux sont dispersées dans les départements de l’intérieur. Le mouvement de population est estimé à 450 000 personnes. Près de 2000 femmes, enfants et vieillards arrivent à Digne début mars et sont répartis entre les communes du département.

Elles retrouveront le chef de famille plus tard et un retour important des réfugiés vers leur pays s’effectuera, encouragé par Franco, avec des conséquences plutôt néfastes pour la plupart de ceux qui auront choisi le retour.

Par décret du 12 avril 1939, les réfugiés de toutes nationalités sont intégrés dans des formations à caractère militaire, les Compagnies de Travailleurs Etrangers (CTE), mais elles sont la plupart constituées d’Espagnols. Ils remplacent les hommes qui ont été mobilisés dans les usines d’armement, ou bien avec la pelle et la pioche, ouvrent ou améliorent des routes jugées stratégiques aux frontières. Ainsi plusieurs CTE, dont la 11e, participeront    dans le nord des Basses-Alpes à l’amélioration des routes. N’oublions pas que l’Italie de Mussolini est alors menaçante. 

Avec la défaite devant l’Allemagne, les CTE sont transformées en Groupes de Travailleurs Etrangers (GTE) afin de suppléer au manque de main-d’œuvre (soldats faits prisonniers en Allemagne).

Dans les Basses-Alpes, le GTE 213, issu de la CTE 213 basée à la poudrerie de Saint-Jalles en Gironde, s’installe aux Mées. Les Espagnols sont rejoints par d’autres réfugiés qui ont fui le nazisme (Allemands, Polonais, Autrichiens, Sarrois, etc.). Une partie va travailler à l’usine de Saint-Auban, d’autres sont affectés aux mines de charbon (Saint-Maime, Sigonce …), aux chantiers des Eaux et Forêts pour le bois et son charbon, auprès des entreprises artisanales, agricoles, forestières, etc.

Suite au débarquement du 6 juin 1944, les Maquis de la Résistance dans les Basses-Alpes manifestent avec éclat leur présence dans plusieurs bourgades (prise de la cité, cérémonie au monument aux morts, etc.,). Aussi, les troupes allemandes réagissent fortement. C’est dans ce cadre qu’une colonne allemande, accompagnée de miliciens français, se dirige vers Allons le 20 juillet.

Voici les propos de Simone Cavallo née Cauvin d’après les récits de ses parents:

« Lors de la Deuxième Guerre mondiale, cinq réfugiés espagnols dépendant du GTE des Mées travaillaient à Allons au hameau de La Moutière comme charbonniers: Auguste Boué surnommé Risqui, son frère Jean Boue, Ramon Lopez, Émile Cortes et un certain prénommé Vincent.

Les chantiers du charbonnage étant éloignés du hameau, à tour de rôle, un des ouvriers apportait le déjeuner à ses camarades. Le 20 juillet 1944, c’était le tour de Ramon Lopez. Vers 10 heures 30, il allait préparer le repas lorsqu’il fût surpris par l’arrivée d’un camion chargé d’un détachement de soldats allemands et d’une traction de miliciens qui suivait. Il prit peur et se mit à courir; du camion, les soldats lui tirèrent dans le dos et le tuèrent. Ils le laissèrent mort sur place et continuèrent à progresser sur Allons où ils arrêtaient deux hommes, un exploitant forestier et mon père. Ils les libéreront vers 15 heures avant de quitter la vallée, heure à laquelle le corps de Lopez pût être récupéré.

Après la guerre, Jean Boue s’est installé au village en épousant une de ses habitantes.

Chaque année, avant que ce dernier ne quitte la vallée pour son activité professionnelle, les témoins espagnols de cet assassinat se réuniront le jour anniversaire ».

Ramon Lopez a été enterré au cimetière d’Allons.  Mais, depuis quelques années, malheureusement, sa sépulture n’est plus visible dans le cimetière.

Publié dans Annonce | Commentaires fermés sur L’assassinat de Ramon Lopez à Allons durant la seconde guerre mondiale.

Vol au dessus d’un nid…d’Allons (1)

La Communauté de commune Alpes Provence Verdon sources de lumière procède pour des raisons logistiques au survol des communes du territoire afin de photographier ses espaces. L’ensemble des autorisations a été validé pour effectuer ce travail.

La Mairie d’Allons a profité de cette occasion pour faire expertiser le toit du clocher avant une possible intervention. La commune en a informé la population par affichage et sur son site internet.

Au-delà de cette opération le drone a pu photographier la vallée de l’Ivoire.

Nous en publions quelques clichés magnifiques qui permettent d’avoir un autre point de vue de notre territoire.

Ces photos n’ont pas besoin de commentaires mais il faut souligner la qualité exceptionnelle de ce lieu naturel.

Une bouffée d’oxygène !

(1) En référence (humoristique) au roman de Ken Kesey paru en 1962 et adapté en film mondialement connu : « vol au-dessus d’un nid de coucou ».

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur Vol au dessus d’un nid…d’Allons (1)

Petites Explications sur le Fonctionnement de la Bibliothèque d’Allons

(Malgré les difficultés liées à la pandémie, la petite bibliothèque d’Allons poursuit, vaille que vaille, sa mission de service public : sur l’année 2020, au total, 658 livres ont été empruntés par ses lecteurs).

Les livres de la bibliothèque sont destinés à être lus ; un livre qui ne « bouge » pas est un livre inutile*, tout particulièrement quand le nombre total des ouvrages est limité par la surface disponible sur les rayonnages.

Par ailleurs, chaque lecteur, ayant une catégorie préférentielle, n’est donc pas touché par la totalité des livres présents.

De ce fait il est extrêmement important de multiplier les rotations afin que chacun puisse trouver en permanence de nouveaux ouvrages susceptibles de l’intéresser.

Pour optimiser l’efficacité en termes de lecture de la totalité de ces livres entrants, le bibliothécaire doit impérativement connaître les goûts spécifiques de chaque lecteur ; de ses choix dans les commandes, les sélections, et les achats, dépendra intégralement la satisfaction de chacun.

Le bibliothécaire est responsable de ces changements réguliers du fonds de la bibliothèque ; pour ce faire il dispose de quatre ressources en approvisionnement :

 1 / La Médiathèque Départementale ** des Alpes de Haute-Provence  :

         peut fournir un renouvellement de 100 à 150 livres par mois.

avantages : livraison à domicile ; très large choix des ouvrages ; retours des prêts => pas de livres immobilisés sur les étagères.

-inconvénient : les prêts et retours nécessitent des enregistrements depuis un logiciel différent de celui utilisé par la bibliothèque.

2 / Les médiathèques de la CCAPV** : qui peuvent prêter des livres sur leur fonds propre.  

-avantages : vient s’ajouter à la MD04 => augmentation du choix ; simplicité des enregistrements (un logiciel commun) ; retours des prêts => pas de livres immobilisés sur les étagères.

-inconvénient : nécessite un déplacement du bibliothécaire avec son véhicule personnel, d’où limitation aux médiathèques de St- André et Castellane.

3 / Les dons de particuliers :

-avantages : parfois découverte de livres anciens qui ne sont plus édités ; peuvent être prêtés à d’autre bibliothèques et médiathèques

-inconvénients : suite à la livraison, la sélection des dons nécessite de longues heures de travail ; tri initial ; second tri ; nettoyages; étiquetages longs ; plastification des couvertures ; et enregistrement sur le logiciel de la bibliothèque (PMB) parfois compliqué.  

De plus, ces ouvrages restant dans le fonds propre (FP) de la bibliothèque, prennent de la surface sur les étagères, et, après avoir été lus par tous les lecteurs qu’ils intéressent, ils doivent être placés dans la réserve pour libérer de la place, avant d’être détruits.

4 / La CCAPV : qui autorise des achats sur un budget spécifique : ces achats représentent environ une vingtaine de livres par an.

-avantages : accès à la totalité des livres vendus en France ; peuvent être prêtés à d’autre bibliothèques et médiathèques

-inconvénients : identiques à ceux des dons de particuliers, à l’exception des enregistrements informatiques, plus aisés car la totalité de ouvrages neufs sont référencés pat la BNF.

Quelques chiffres :

Durée de travail nécessaire pour chaque mouvement de livres :

(sélection ; commande ; nettoyage; étiquetages et plastification (pour les FP) ; enregistrement informatique ; mise en place (ou retrait) des étagères) =

MD04 : pour 150 livres => environ 3 heures de travail soit 1.2 mn par livre

Médiathèques de la CCAPV : livres prêtés ou rendus => moins d’une minute par livre (hors déplacements)

Achats CCAPV => environ 15 minutes par livre

Dons de particuliers *** => environ 20 minutes par livre (hors tri initial qui peut nécessiter plus de 5 heures de travail !!!!)

Pandémie : rappel des mesures de sécurité :

a/ Lors de l’ouverture au public : stricte application des mesures officielles =

désinfections des poignées de portes et des étagères 

-port de masques impératif pour tous

désinfection des mains avant de toucher aux livres des étagères

-respect de la distanciation

-respect de la jauge = 2 lecteurs maximum en même temps

quarantaine de 6 jours pour tous les ouvrages rendus par les lecteurs

b / hors de l’ouverture au public :

-Lors des arrivages de nouveaux livres : quarantaine de 6 jours pour tous les ouvrages entrants (normes officielles = 3 jours pour le papier et 6 jours pour le plastique => de jeudi au mardi suivant inclus) ****

Tous les renvois :

* à l’exception des sections « documentation régionale » et « les grands livres » qui seront des archives principalement destinées aux recherches des historiens ou des scolaires.

** acteurs participant activement au bon fonctionnement de la bibliothèque=

– au niveau de la MD04 : Philippe, le référent de la MD pour la bibliothèque d’Allons, grâce à son efficacité, nous pouvons recevoir en permanence le nombre et les genres d’ouvrages nécessaires au bon fonctionnement de notre petite bibliothèque ; et Laurent qui assure les livraisons quelles que soient ses difficultés, par tous les temps, et nous permet souvent des liaisons hors cadre.

– au niveau de la CCAPV : Carole, Florence, et Flora, les responsables des médiathèques de la CCAPV, avec lesquelles nous entretenons d’excellentes relations, qui nous ont généreusement prêté plusieurs centaines de livres depuis la mise en place de la gestion informatisée.  

*** la bibliothèque d’Allons est actuellement dans l’impossibilité matérielle d’accepter de nouveaux dons, et ce jusqu’après la mise en rayonnages, dans son nouveau local, des différentes augmentations de dotations et commandes en cours.

Ce n’est qu’après cette mise en place que le bibliothécaire sera en mesure d’évaluer précisément la place restant éventuellement disponible.

Les personnes souhaitant donner des livres pourront alors contacter le bibliothécaire (soit à la bibliothèque, soit à l’adresse allons.bibliothèque@gmail.com) , qui leur communiquera les catégories, auteurs, voire titres, des livres dont la bibliothèque a besoin.

**** La mise en place de cette procédure de sécurité ne permet plus l’ancien système de fonctionnement, où les ouvrages livrés étaient mis directement sur les étagères, et les livres rendus repartaient le même jour avec le véhicule de la MD04.

Depuis le mois de Mars 2020, il y a au moins une semaine de décalage entre la livraison et la mise en place des livres entrant ; et plusieurs semaines avant le retour des livres rendus à la MD04.

Ce nouveau système crée d’une part un encombrement de l’espace de la bibliothèque, et d’autre part un surcroît de travail pour les bénévoles.

J.C.

PS: en cliquant sur le lien ci-après vous pourrez lire un version plus claire de cet article grâce à une belle mise en pages de Danielle: https://allons-alpes-haute-provence.fr/wp-content/uploads/ALLONS-LA-BIBLIOTHEQUE-FONCTIONNEMENT-3.pdf

Publié dans Annonce, Bibliothèque | Commentaires fermés sur Petites Explications sur le Fonctionnement de la Bibliothèque d’Allons

Vendredi 29 janvier le Conseil Municipal a validé …

Vendredi 29 janvier 2021 le Conseil Municipal a validé à l’unanimité le plan de gestion de la forêt communale 2021 – 2040.

Au 19 ème siècle : Érosion des sols▼         

        En 2020 : Colonisation végétale des versants▼

Les services de l’ONF (Office National des Forêts) ont participé en télé conférence, à la séance du Conseil Municipal. Un document précis et détaillé avec de nombreuses cartes explicatives a fait l’objet d’une présentation.

Monsieur le Maire, Christophe IACOBBI avait, en amont, envoyé ce document à tous les conseillers  afin de préparer cette réunion.

Les grandes lignes du projet comprennent :

– un ensemble d’analyses sur la forêt communale et son environnement,

– la définition des objectifs assignés à cette forêt,

– un programme d’actions nécessaires ou souhaitables sur le moyen terme.

« …Pour atteindre ces objectifs, le programme d’actions prévoit pour les coupes :

  • des coupes d’amélioration dans la futaie pure ou mélangée de pins sylvestres ;
  • d’une coupe dans la futaie de hêtres.
  • une coupe de taillis pourra être combinée avec une coupe d’amélioration de la futaie de pins sylvestres. 

Hormis une coupe prévue en 2021 et déjà vendue, les autres coupes sont conditionnées à un regroupement avec des propriétaires privés. 

Pour la coupe de 2021, il est prévu au cahier des charges d’ouvrir une traine longitudinale. Après l’expertise de la RTM, cette traine devra être implantée en amont d’un glissement de terrain visible depuis les pluies de 2019 et elle devra permettre l’évacuation des eaux de pluie dans les vallons et micro-vallons. Après travaux d’abatage celle-ci devra être atténuée.

Des travaux d’ouverture et de marquage de limites sont à prévoir pour finir de marquer les limites sud de la forêt communale. Les limites nord ont déjà été marquées (ce sont celles de la forêt domaniale de Chamatte). 

Bilan prévisionnel :

Il n’y a pas de concessions payantes sur la forêt communale (bail de chasse, mais une concession de pâturage). La coupe prévue en 2021 devrait rapporter à la commune environ 4000 € (les autres coupes sont conditionnelles durant la durée de l’aménagement) ».

Enfin, le rapport précise que la forêt communale est assez pauvre économiquement mais qu’elle a une réelle valeur écologique et de biodiversité.

A la suite de cet exposé de nombreuses questions ont été soulevées, elles ont permis aux techniciens de l’ONF de répondre aux quelques interrogations ou demandes de précisions des conseillers.

Pour conclure l’ONF a  souligné que le hêtre colonisait doucement nos espaces en remplacement des pins sylvestres,  mais sans certitude du fait du changement climatique.

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur Vendredi 29 janvier le Conseil Municipal a validé …

Sauvegarde du patrimoine : Audit réussi !

Concernant la dernière tranche de versement des subventions européennes pour les travaux de « La sauvegarde et la mise en valeur de la tour et chapelle Saint Martin », ce jeudi 14 janvier la commune d’Allons a été auditée par une équipe de la « Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur » :

  • Mme Florence PAQUIS, responsable de l’instruction de notre dossier,
  • Et M. Nicolas REYNARD représentant du service juridique de la Région et des Fonds Européens.

Lors de cet audit, 3 points ont été étudiés :

  • Le contrôle de l’ensemble des factures du chantier;
  • La mise en œuvre de la publicité faite par la commune et des institutions qui ont financé le projet (site de la commune, brochures, panneau signalétique).
  • La visite sur le terrain du site concerné.

Lors de cet échange, Monsieur le Maire, Christophe IACOBBI,  a rappelé le travail important effectué par les équipes de la commune pour faire aboutir ce dossier complexe.

L’ensemble des pièces présentées a permis de clôturer l’instruction de ce dossier.

La visite sur place a été conviviale et a permis à la Mairie de mettre en valeur son projet global concernant la vie de la commune (culture, paysages, biodiversité…).

Au final, l’équipe de la Région a apprécié cette visite et a félicité la commune pour son dynamisme !

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce officielle | Commentaires fermés sur Sauvegarde du patrimoine : Audit réussi !

Et si nous prenions le temps de vivre…

Ecrire un nouvel article sur la neige et le travail accompli par les services de la  Mairie n’est pas très original.

Toutefois, il est important de souligner que pour la commune d’Allons, le déblaiement des rues, places et ruelles a été rapide et efficace. Le Département a également fait son travail pour la départementale qui a toujours été ouverte à la circulation (Les pneus « neige » restent fortement conseillés!).

Mais nous avions perdu l’habitude d’avoir des précipitations neigeuses aussi importantes depuis plusieurs années. Le froid s’est également mis de la partie (vendredi 8 janvier – 20° vers la Bâti Neuve).

Cependant, aux rigueurs de l’hiver nous devons ces merveilleux paysages qui méritent d’être contemplés.

Prendre le temps de vivre est une nécessité absolue tout simplement pour se sentir bien, oublier le stress, la nervosité et l’agitation; aller simplement à son rythme et à celui de la nature.

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce | Commentaires fermés sur Et si nous prenions le temps de vivre…

Allons : les services de la Mairie en action

Vendredi 4 décembre et samedi 5 la neige est tombée en abondance (plus de 30 cm) sur la commune.

Pendant ces 2 jours un balais incessant s’est mis en place pour dégager routes, rues, ruelles et places afin que la population puisse circuler le mieux possible. Pour respecter les règles écologiques du sable a été répandu pour mieux circuler.

Au delà du déneigement des habitations quelques bonnes volontés ont participé manuellement au travail.

Merci à tous ces acteurs qui permettent au village de profiter d’un magnifique paysage tout en pouvant vaquer à ses occupations.

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce | Commentaires fermés sur Allons : les services de la Mairie en action

Bravo « Manu »

L’ouvrier communal, José Manuel GONZALEZ, a brillamment réussi « Un concours interne adjoint technique principal de 2eme classe – session 2020 – Espaces naturels, espaces verts ».

Des centaines de candidat(e)s s’étaient présentés à cette épreuve. Le jury en a retenu moins d’une vingtaine.

Bravo à Manu qui a su préparer cet examen. par son travail quotidien et son investissement.

Il faut remercier Monsieur le Maire d’Allons qui a toujours encouragé l’ouvrier communal à perfectionner ses compétences. Claude, premier adjoint, a su également lui transmettre une partie de celles-ci et Katia, secrétaire de Mairie pour son écoute.

Le village d’Allons c’est un peu la deuxième » famille de Manu ».

Jean Marie Pautrat

Publié dans Annonce | Commentaires fermés sur Bravo « Manu »

Un escalier pour accéder à l’espace culturel et de loisir d’Allons

Le chemin menant du centre du village au théâtre de verdure et jardin communal (jardin Barelier) comportait une petite difficulté d’accès.

Joël, bénévole de la commune, qui a beaucoup œuvré sur ces projets, avait émis l’idée de construire un petit escalier pour sécuriser ce passage.

C’est chose faite ! Claude, Manu et Jean Marie ont travaillé sur ce petit chantier par un bel après-midi ensoleillé, le matin le sol étant déjà bien gelé.

Lors de cette activité les « ouvriers » ont essayé de respecter au mieux les distances sanitaires.

JM Pautrat

Publié dans Annonce, Annonce officielle | Commentaires fermés sur Un escalier pour accéder à l’espace culturel et de loisir d’Allons

Un petit bout d’histoire d’Allons

Mme Solange PELLEGRIN, dans ses recherches historiques sur les habitants d’Allons, a prospecté la période du 1er empire. Elle livre les premières informations aux lecteurs du site de la commune. Nous la remercions vivement pour cette nouvelle page de notre histoire.

Pour ce long travail Solange a pu se référer aux sites :

 -https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/

– https://www.geneanet.org/

L’histoire oscille en permanence entre le connu et l’inconnu. Le passé reste insaisissable, et c’est certainement ce qui rend l’histoire aussi passionnante.

Bien entendu il faut prendre en compte que les sources départementales et du village sont rares. Il n’en reste pas moins que ces nouvelles informations complètent, pour notre commune, ce manque de données.

JM P

« A toutes les époques, les conflits militaires, quels qu’ils soient, ont laissé des traces dans les petites communes françaises.

A Allons, il suffit de lire les noms gravés sur son Monument aux Morts pour savoir qu’elle a payé un lourd tribut à 14-18. Plus loin encore dans le temps, on découvre que les guerres napoléoniennes n’ont pas épargné le village…

Le général Bonaparte prend le pouvoir lors du coup d’État du 18 Brumaire (1799) puis le 2 décembre 1804, Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul, se fait sacré Empereur des Français à Notre Dame de Paris.

Commence alors une épopée guerrière d’une quinzaine d’années qui restera dans les mémoires et marquera à jamais l’Histoire de la France.

Les historiens évaluent plutôt les pertes Française dans une fourchette de 600 000 à 1 millions de soldats Français tués (au combat, de maladie ou de froid). Sans compter les pertes des allés de la France (plus de 200 000) et des pays « ennemis » (Italie, Russie, Prusse, Autriche, Espagne, Grande Bretagne) pour environ 1 600 000 morts.

Les grandes batailles de « l’Ogre Corse », comme l’appelaient ses ennemis, s’affichent dans nos livres d’histoire : Wagram, Marengo, Austerlitz, Eylau….et bien d’autres encore, jusqu’à la défaite finale en 1815 : Waterloo.

Les noms de ses grands maréchaux et généraux du Premier Empire : Murat, Ney, Berthier, Massena, Bernadotte, Cambronne…. ornent aujourd’hui les avenues et les rues de nos grandes villes.

Il y a aussi tous ceux qui resteront à jamais dans l’ombre de l’Empereur, ces « modestes » soldats d’une Grande Armée prête à conquérir l’Europe, partis la fleur au fusil, et dont certains ne revinrent jamais.

A Allons, ils furent au moins quatorze (1) à combattre dans les rangs impériaux. Les uns s’en retournèrent au pays et fondèrent une famille. D’autres n’auront pas cette chance, moururent jeunes, mais chacun d’entre eux appartient à notre passé et à notre histoire….

Pour ne pas les oublier :

(1) A notre connaissance

 

Joseph AUDIER Né le 18 février 1793 à Allons ; Décédé après 1835

Fils de Jean Baptiste AUDIER et de Claire CAUVIN Marié en 1815 avec Rose Scolastique ROUX

Arrivé au corps le 18 octobre ? 1813 Enrôlé volontaire Grade : Fusillier 6ème Régiment d’Infanterie de ligne

A déserté le 30 avril 1814 Rayé le 2 mai 1814 Matricule 11707

Etienne BERAUD Né le 20 juin 1793 à Allons Fils de Jean Antoine BERAUD et Anne ROULLAND

Arrivé au corps le 11 avril 1813 Conscrit de l’an 1813 Enrôlé volontaire Prisonnier en 1819 ??

23e régiment d’infanterie de ligne Matricule 11151

Joseph Etienne BERAUD Né le 11 février 1790 à Allons Fils de Jean BERAUD et Marie Thérèse AUDIER

42e régiment d’infanterie de ligne, Arrivé au corps le 18 mars 1809 Enrôlé volontaire

Conscrit de l’an 1810 Décédé le 12 octobre 1810 à l’âge de 20 ans, par suite de fièvre, à l’hôpital de Figuières (nom incertain) Matricule 4753

Joseph BERAUD Né le 23 septembre 1788 à Allons Fils de Etienne BERAUD et Marie Claire BONNET

 Arrivé au corps peut-être en décembre 1813 Enrôlé volontaire Grade : Fusillier

6ème Régiment d’Infanterie de Ligne Passé au 2ème Régiment Etranger le 26 janvier 1814 Matricule 11804

Joseph CAUVIN Né le 8 juin 1794 Fils de Jean Antoine CAUVIN et Hélène Elizabeth DOL Marié le 4 novembre 1819 avec Marie Madeleine Gertrude PAUL

Arrivé au corps en octobre 1813 Enrôlé volontaire Grade : Fusillier 6 ème Régiment d’Infanterie de ligne Déserté le 3 mai 1814 Matricule 11753

Pierre Jean CAUVIN Fils de Joseph CAUVIN et Thérèse ? Arrivé au corps le 18 octobre 1813 Enrôlé Volontaire Grade : Fusillier 6ème Régiment d’Infanterie de ligne Rayé le 7 octobre 1814 Matricule 11752

(non trouvé sur les AD 04 – actes d’état-civil numérisés – commune d’Allons).

Joseph GIBERT Né le 1 juillet 1788 à Allons Fils de François GIBERT et Marie Catherine LAMBERT

Marié le 20 novembre 1828 avec Elizabeth BRUNET Marques :de petite vérole Arrivé au corps le 13 octobre 1813

Enrôlé volontaire Grade = Fusillier 6 ème Régiment d’Infanterie de ligne Déserté le 17 mai 1814 Matricule 11779

Benonin LEON Né le 11 avril 1792 à Allons  Fils de Jean Joseph LEON et Marie Thérèse MAJASTRE

Marques particulières : petite vérole Enrôlé volontaire Arrivé au corps le 29 mars 1812

Conscrit de l’an 1812 10ème Régiment d’Infanterie de ligne Matricule 7092

Jean Joseph MARTEL

Né le 6 janvier 1785 à Allons Fils de Honoré MARTEL et Hélène PELLEGRIN

Arrivé au corps le 30 janvier 1814 Conscrit de l’an 1806 Grade : Fusillier

112ème Régiment d’Infanterie de ligne Déserté le 22 avril 1814

Matricule 13415

Joseph PAUL

Né le 22 juillet 1714 à Allons Fils de Pierre Jean PAUL et Scolastique BERAUD

Arrivé au corps en octobre 1813 Enrôlé volontaire Grade : Fusillier

6 ème Régiment d’Infanterie de ligne Déserté le 19 mai 1814

Matricule 11755

Josph PELLEGRIN Né le 30 août 1794 à Allons Fils de Jean Pierre PELLEGRIN et Rosolie (Rosalie) CAUVIN Arrivé au corps le 11 mai 1813

Enrôlé volontaire Conscrit de l’an 1814 35ème Régiment d’Infanterie de ligne

Rayé des contrôles le 16 juillet 1814 Matricule 12960

Charles François Antoine PHILIP Né le 29 octobre 1789 à Allons

Fils de Jean Baptiste PHILIP et Madeleine DON Arrivé au corps le 17 septembre 1809

Conscrit de l’an 1809 Régiment de fusiliers chasseurs A fait 1810 et 1809 en Espagne

Mort à l’hôpital de Burgos le 20 mars 1812, des suites de fièvre « Y étoit du 26 février 1812 »

Matricule 3645

Domnin PHILIP Né le 5 avril 1787 à Allons Décédé le 17 mars 1856 à l’âge de 68 ans

Fils de Jean PHILIP et Marie Thérèse LAUGIER Marié le 28 novembre 1813 avec Marie Madeleine BERAUD et le 29 octobre 1829 avec Marie Rossoline PHILIP

Arrivé au corps le 24 mars 1814 Enrôlé volontaire Conscrit de l’an 1807 A déserté le 9 mai 1814 Matricule 14775

Jean Baptiste PHILIP Né le 29 octobre 1783 à Allons Décédé le 24 juillet 1852 à l’âge de 68 ans

Fils de Joseph Etienne PHILIP et Rossoline BONNET Marié le 27 janvier 1830 avec Marie Françoise MAURIN Enrôlé volontaire Arrivé au corps le 7 février 1814

Conscrit de l’an 1809 60ème Régiment d’Infanterie de ligne A déserté le 28 avril 1814 Matricule 11523

Solange PELLEGRIN

Publié dans Annonce | Commentaires fermés sur Un petit bout d’histoire d’Allons