Parc Naturel Régional du Verdon

parc national du verdon

Ouvrage fait par le Parc Régional en collaboration avec la population du village

La Commune d’Allons, suite à délibération, a intégré le Parc Régional du Verdon en 2008.
En délibérant, la Commune s’est engagé à respecter la Charte du Parc 2008 – 2020 (Pour consultation site internet du Parc Régional du Verdon)

Depuis le 29 mars 2014, le délégué pour le Parc Régional, représentant le village d’Allons est Jean Marie Pautrat. Le Parc lui a remis une nombreuse documentation que vous pouvez consulter à son domicile (sur simple rendez-vous).

Des réunions à thème pourront également être organisées dans la salle Communale selon vos demandes ou en fonction des événements.

Objectif de la charte :

– Améliorer la connaissance, la préservation et la valorisation des patrimoines.

– Assurer la gestion et l’utilisation équitable de l’eau.

– Impliquer les acteurs socio-économiques et les habitants dans la gestion de leur territoire.

– Améliorer l’habitat sans sacrifier la qualité des paysages, les espaces naturels et agricoles.

– Préserver la diversité du tissu économique, structurer et valoriser les activités emblématiques.

– Accompagner l’adaptation des activités économiques au changement climatique et à la transition énergétique.

www.parcduverdon.fr

A Présent 2

Le point culminant du Parc se situe à … Allons :

Le Pic de Rent qui culmine à 1996 mètres: un paysage fantastique à 360°

 

Le parc naturel régional du Verdon comporte sept paysages touristiques différents.

Le plateau de Valensole est étendu sur 800 km2 d’une moyenne de 500 mètres. Il est occupé depuis les Romains (Riez), il est considéré comme le « Grenier de la région » car le plateau concentre une importante culture de céréales mais aussi de lavandin et de la récolte de truffes. Commune principale : Valensole.

Le lac de Sainte-Croix fut aménagé en 1974. Englobant 2 200 hectares, il a englouti la plaine et le village des Salles. De nos jours, ce lac est devenu un lieu touristique important.

Le Haut-Var est la région varoise occidentale du parc. Il est étendu de vastes plaines et collines forestières. Le Haut-Var vit essentiellement de la viticulture, de l’oléiculture et de la truffe. Commune principale : Aups.

La zone alpine du parc : les Préalpes de Digne, à la rive droite du Verdon, dominent le plateau de Valensole et les gorges du Verdon, avec le Mourre de Chanier à 1 930 m suivi du mont Chiran (1 905 m) et du Montdenier (1 750 m). Les Préalpes de Castellane sont à la rive gauche du Verdon avec la montagne de Lachens à 1 715 m et le Grand Margès à 1 577 m. Cette région montagneuse vit essentiellement du pastoralisme. Commune principale : Castellane.

Les gorges du Verdon situées entre Moustiers-Sainte-Marie et Castellane délimitent les deux départements du parc régional sur 50 km. Elles sont les gorges les plus profondes d’Europe allant jusqu’à 700 m de profondeur. C’est le point touristique le plus important de la région, attirant plus d’un million de touristes par an.

Les basses gorges du Verdon sont situées entre le lac de Sainte-Croix et la Durance. Elles sont moins abruptes que le grand canyon et sont composées de lacs artificiels (lacs de Montpezat, Quinson et Esparron), pour alimenter en eau la région notamment Aix-en-Provence. Depuis la préhistoire, l’homme s’est installé dans les grottes des basses gorges. Le musée de la Préhistoire à Quinson recueille les résultats des fouilles archéologiques de la région. Commune principale : Gréoux-les-Bains.

L’Artuby et le plan de Canjuers sont dans la partie varoise du parc, à la rive gauche du Verdon. L’Artuby est une rivière affluente qui serpente dans des collines de plus de 1 000 m d’altitude allant jusqu’au mont Lachens.
Le plan de Canjuers est un plateau aride et désertique situé entre le lac de Sainte-Croix, les gorges du Verdon et l’Artuby est aujourd’hui intégré dans le camp militaire de Canjuers et donc interdit au public. Commune principale : Comps-sur-Artuby.

Le parc regroupe environ 30 000 habitants[1] et les plus grandes communes ne dépassent guère les 3 000 habitants (Valensole : 2 600 habitants, Gréoux-les-Bains : 2 455, Aups : 1 903, Castellane : 1 500…).

Les communes adhérentes[modifier | modifier le code]

Les communes des Alpes-de-Haute-Provence

Les communes du Var

Inventaire de la biodiversité à Allons : retour sur une belle aventure !

Papillons, insectes pollinisateurs, oiseaux migrateurs, rapaces nocturnes, chauves-souris, plantes, pelouses d’altitudes… autant de richesses qui nous entourent et que nous méconnaissons. Les inventaires de la biodiversité proposés par le Parc du Verdon sont l’occasion de les découvrir sous un jour nouveau, de les regarder d’un peu plus près. En 2012, c’est la commune d’Allons qui s’est portée volontaire pour vivre cette aventure, avant tout humaine.

Les habitants de la commune et des alentours ont pu découvrir, inventorier les richesses du patrimoine naturel local par le biais de 13 animations qui se sont déroulées de mai à août : sorties thématiques, captures, expositions, courts métrages, conférences, balades nocturnes, atelier d’initiation à la photographie naturaliste, etc.

Experts scientifiques, techniciens du Parc, associations, autodidactes, bénévoles, curieux et néophytes ont ainsi observé ensemble et échangé sur des espèces « communes » ou bien des espèces plus rares. Cette action a donné lieu à l’édition d’un cahier.

Position de la commune d’Allons sur le projet de protocole quadripartite 

Comité syndical du 29 septembre entre les Parcs Naturel Régionaux du Verdon et du Lubéron, les élus régionaux et départementaux et la société UNIPER. 

Cliquer sur le lien.